Jeunesse et diabète !

Un geste qui sauveras des vies [...] Espèrons que d'autre pays s'y mettent .

Novo Nordisk ( laboratoire de recherche Danois) a annoncé le 18 Décembre 2008 qu'il assurera prochainement le traitement gratuit, insuline comprise, de 10 000 enfants diabétiques dans certains des pays les plus pauvres de la planète. Son programme sur cinq ans, baptisé :

                                                             "Changer l'avenir des enfants atteints de diabète"

, débutera en 2009 avec une première phase de mise en oeuvre en Ouganda, en Tanzanie, en Guinée Conakry et en République démocratique du Congo.

La Guinée était représentée par:
- le Professeur NABY BALDE ( Chef de service d'Endocrinologie à l'Hopital de DONKA et secrétaire général de l'Association Guinéenne d'Education et d'Aide aux Diabètiques- AGEAD)
-Madame Sangaré Hadja Maimouna BAH, Présidente de l'AGEAD
-Docteur Mansour DIALLO (Medécin Diabétologue et pilote de la création de l'Unité de Diabétologie de Labé)
On estime que quelque 38 000 enfants africains âgés de 0 à 14 ans sont atteints de diabète de type 1. Les enfants malades sont particulièrement vulnérables dans les pays pauvres. Un enfant d'Afrique subsaharienne diagnostiqué comme diabétique de type 1 possède une espérance de vie inférieure à un an. Un enfant souffrant de la même maladie dans le monde développé a la possibilité de vivre une vie normale.
"La mort prématurée d'un enfant par manque d'insuline alors qu'il existe une solution pour lui sauver la vie est tout à fait inacceptable. Nous devons travailler ensemble par-delà les frontières pour empêcher ces enfants de mourir, c'est pourquoi j'accueille avec enthousiasme le nouveau programme que lance aujourd'hui Novo Nordisk" estime le professeur Jean-Claude Mbanya, futur président de la Fédération Internationale du Diabète (FID).
"En tant que spécialistes du diabète, nous avons le devoir de mobiliser nos ressources et notre expertise pour aider ces enfants. Ce projet permettra de fournir gratuitement de l'insuline à un groupe particulièrement vulnérable mais également de mettre en place des solutions à long terme pour la distribution de l'insuline et la prise en charge durable de la maladie auprès de tous diabétiques dans les pays les plus pauvres de la planète" dit Lars Rebien Sørensen, PDG de Novo Nordisk A/S.
Dans ce but, le projet s'est fixé pour objectif de collaborer avec un nombre aussi important que possible de partenaires locaux, notamment les gouvernements et les associations de diabétiques, les antennes régionales de la Fédération Internationale du Diabète (FID) et les grands leaders d'opinion. Les efforts réalisés pour améliorer l'infrastructure sanitaire des pays participants contribueront également à faire vivre le programme après la fin du projet.

"La fondation mondiale du diabète s'engage à financer l'acquisition des moyens nécessaires, la sensibilisation et le développement d'une infrastructure durable au sein des structures existantes afin d'améliorer la prise en charge des enfants atteints de diabète dans les pays en voie de développement. Nous travaillerons aux côtés de Novo Nordisk et des autres partenaires concernés pour atteindre cet objectif" déclare Anil Kapur, directeur général de la fondation mondiale du diabète.

Sources : (World Diabetes Foundation, WDF)
www.gazetteguinee.com
Malal DT

Le diabète chez l'enfant et l'ado

                                  Le diabète chez l’enfant et l’adolescent (Octobre 2007)

Le diabète, l’une des maladies chroniques les plus fréquentes Déçu chez l’enfant et l’adolescent .Le diabète touche 0,3% des enfants, leur pancréas étant devenu incapable de produire suffisamment d’insuline. Le traitement est donc fondé sur la prise quotidienne d’insuline par voie injectable en fonction de contrôles de la glycémie.


Plus de 200 enfants et adolescents diabétiques suivis au CHU de Nantes.
Ces enfants doivent quotidiennement et à vie surveiller leur taux de sucre dans le sang. Puis, ils s’administrent par piqûre leur dose d’insuline plusieurs fois par jour. Ils doivent également apprendre à gérer leur alimentation, leur activité physique…
Ainsi, l’équipe de diabétologie pédiatrique du CHU de Nantes, coordonnée par le docteur BARON, accueille ces enfants et adolescents dans le but de leur permettre de mieux connaître la maladie et les traitements associés et de développer leurs compétences d’auto-soins.

Le personnel hospitalier et les associations à la rencontre du public
À l’occasion de la journée mondiale du diabète, le Club de familles de l’association des jeunes diabétiques Arc en ciel organise une rencontre gratuite et ouverte à tous .

Au programme :
- échanges avec l’équipe de diabétologie pédiatrique du CHU de Nantes (infirmière, médecin, diététicienne, animatrice) ;
- ateliers-stands sur la diététique et le matériel d’insulinothérapie ;
- témoignages et rencontres avec des membres de l’association Diabète 44 sur le thème « sport et diabète » ;
- animations sportives proposées par l’association Arc en ciel.

pour ceux qui sont interessés par des rencontre ou manifestation du coin de Nantes ,
Contacter l' association Arc en ciel : Béatrice Jagueneau au 02 51 70 38 94 ou beatrice.jagueneau@wanadoo.fr

Le diabète de type I et Le diabète de type II

                   Le diabète de l’enfant et de l’adolescent

Le diabète de l’enfant et de l’adolescent : l’épidémie » est le thème retenu pour célébrer la journée mondiale du diabète à Annaba. Organisé par l’établissement public de santé de proximité (EPSP) d’El Hadjar, cet évènement scientifique, qui se tiendra le 11 novembre à l’hôtel El Moungas à El Hadjar, a pour objectif de venir en aide aux enfants et adolescents atteints du diabète.

Une dizaine de communications, aussi pertinentes les unes que les autres, sont prévues par un panel de médecins spécialistes appelés à animer cette importante journée. Il s’agit, entre autres, de « Diabète de l’enfant, épidémiologie et diagnostic », « La transition épidémiologique en Algérie du diabète type II, actualité et perspective », « Conduite à tenir devant le diabète type II », « HTA chez le diabétique », et « Diabète et grossesse », sachant que le diabète de type I et celui de type II sont de plus en plus courants chez les jeunes à l’échelle mondiale. Selon des médecins spécialistes, le diabète de type I augmente de 3 % par an chez les enfants et de 5 % chez les jeunes enfants d’âge préscolaire ; chaque jour, plus de 200 enfants dans le monde développent le diabète.

Pour la plupart d’entre eux, c’est la situation géographique et l’environnement socio-économique dans lesquels ils évoluent qui déterminent, dans une grande mesure, leur santé dans le futur. A relever que le diabète de type II est en progression chez les enfants et les adolescents. Le mode de vie et la mauvaise alimentation sont les conditions propices au développement sans cesse croissant de la maladie chez les jeunes. En fait, dans certains pays, le diabète de type II est devenu prévalent sur le diabète de type I chez cette même frange de la société.

Ce débat c'est déroulé en Algèrie ,mais ce phénomène ce constaste partout dans le monde d'ici dix ans le nombre de diabètique : tous type confondu aura doublé [...].

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×